Seydou Keita au Grand Palais du 31 mars au 11 juillet 2016

DSC_1431

Près de 300 tirages du photographe malien Seydou Keita sont exposés au Grand Palais du 31 mars au 11 juillet 2016. Des portraits en noir et blanc dont de nombreux grands formats reflètent l’esprit d’une époque totalement en rupture avec les traditions représentatives des siècles précédents…

A travers ces portraits d’hommes, de femmes ou d’enfants, en tenue traditionnelle ou occidentale, tous sous leurs plus beaux atours, Seydou Keita répond aux demandes diverses et variées de clients maliens ou africains de passage à Bamako. Certains sont en quête de photos souvenir (famille, parent/enfant, couple…), d’autres, de modernité et d’ascension sociale. Une autre catégorie -comme il l’explique dans un des documentaires projetés dans la dernière salle de l’exposition- percevait le portrait comme moyen de correspondance ; une forme d’échange pour donner des nouvelles à la famille ou à des proches. Des approches différentes qui nous livrent quelques éléments sur l’histoire sociale et culturelle du Mali des années 1950-1960. Autrement dit, Seydou Keita fut non seulement un portraitiste mais également le chroniqueur de son époque, d’un pays en pleine mutation…

D’un autre côté, au-delà de la valeur historique des œuvres, le travail de Seydou Keita est un questionnement et une redéfinition des pratiques photographiques coloniales. Les photographies de Seydou Keita sont animées d’une volonté de diffuser une image positive des Maliens. Le choix étudié des poses, la fourniture des accessoires, le placement soigné des mains, des bras et de la tête, la maîtrise de la lumière, le choix du décor… sont tous des éléments qui valorisent tous ensemble les sujets du portraitiste voir même les embellissent. L’importance de ces portraits s’explique également dans le sens où, pour la première fois, les Maliens, en particulier et les Africains, en général, ont en main un compte rendu de leurs propres images. Seydou Keita offre un regard neuf et humain sur ses clients ; une approche iconographique qui leur rende toute leur dignité…

Seydou Keita au Grand Plais du 31 mars au 11 juillet 2016

Vous aimerez aussi...