Analyser une photo de façon constructive

Ce n’est pas seulement en souligner les points faibles, c’est aussi proposer des voies d’améliorations possibles et ne pas oublier d’en valoriser les points positifs.

Voici un condensé de conseils glanés çà et là que je voudrais partager avec vous. J’ai trouvé cette trame intéressante, et je m’y réfère, tant pour la lecture de photos qui m’interpellent que pour le tri de mes propres photos.

Vous vous rendrez compte également que certains éléments peuvent être appliqués en amont, dès la prise de vue.

Il y aura bien sûr des réflexes que vous aurez déjà intégrés, à vous de faire le tri.

1- Analyse

L’objectif est ici d’essayer de comprendre la photo, avant tout jugement critique. On s’efforce d’entrer dans l’univers du photographe, sans aucun jugement, simplement pour comprendre son image.

1.1 Aspect esthétique

Choix du sujet

Quel est le sujet, éventuellement les sujets secondaires… On peut se poser les questions : « Quoi », « Qui », « Quand », « Où ». Le choix du sujet (est-il facilement identifiable ? Si non, y a-t-il ou non des éléments parasites dans le champ ?)

Lignes

Analyser le cadrage, la géométrie, le placement des différents sujets par rapport aux lignes visibles ou invisibles de l’image. Lignes de force ? Plongée et contre-plongée…
Quels points d’intérêt se dégagent de la photo ? Par exemple, la règle des tiers est-elle appliquée ? Si non, pourquoi : est-ce lié à une contrainte extérieure, et est-ce gênant ?

Formes

Analyser non seulement les formes des sujets, mais aussi les zones de couleur et de luminosité, les zones de netteté ou de flou (profondeur de champ), leur répartition sur l’image et leur harmonie. 

Textures et ombres

Analyser l’utilisation des textures (netteté, contraste), si c’est le cas. Cette analyse est indissociable de celle des ombres, et du positionnement et de la nature de la lumière utilisée, qui vient mettre en valeur ou au contraire atténuer les textures.

Contrastes et luminosité

Analyser les basses et hautes lumières. L’image est dite « cramée » lorsque les hautes lumières sont tout à fait blanches. On parle d’ombres « bouchées » lorsque les basses lumières sont tout à fait noires. Ce type de contraste extrême peut être un choix créatif, ou une erreur involontaire. Mais l’analyse du contraste et de la luminosité ne s’arrête pas à cela : on analysera aussi la manière dont sont utilisées les différences de luminosité : sont-elles atténuées (luminosité uniforme), ou au contraire prononcées ?

Couleurs

Analyser les couleurs principales, et leur harmonie. Penser aux couleurs complémentaires, à la saturation des couleurs, à la balance des blancs… Prendre en compte les couleurs y compris celles de la lumière : teintes chaudes ou froides ?

Cadrage

Quelle est l’influence du cadrage sur la perception de la photo ? Par exemple, le cadrage vertical correspond souvent mieux aux portraits en pied ou aux éléments hauts, alors que le cadrage horizontal convient mieux aux paysages ou aux scènes de groupe. Le sujet est-il centré ou non ? Le cadrage est-il serré ou large ? Y a-t-il un ou des éléments de « cadrage » au premier plan, comme par exemple une branche, un élément d’architecture ? La photo laisse-t-elle respirer le sujet ? Des membres importants du sujet ont-ils été coupés ? Les horizons et les immeubles sont-ils droits ? 

Equilibre de l’image

Qu’est-ce qui fait l’équilibre et l’harmonie de l’image : y a-t-il un équilibre ou au contraire un déséquilibre entre les éléments qui la composent, une illusion d’optique frappante ?

Autres points d’analyse

– Proportions
– Rythme et mouvement
– Méthodes de mise en valeur du sujet principal, par exemple par une plongée ou une contre plongée

1.2 Aspect technique

C’est là qu’intervient l’interprétation des « données exifs », qui sont l’enregistrement des paramètres de prise de vue : focale, ouverture du diaphragme, vitesse d’obturation, déclenchement du flash, valeur ISO…

Mise au point

La mise au point est-elle faite exactement sur le centre d’intérêt ?

Exposition

La photo est-elle bien exposée ? Une exposition différente aurait-elle amélioré la photo ? Les ISO sont-ils en adéquation avec la lumière ?

Profondeur de champ

La plage de netteté est-elle au service de l’histoire ? Est-ce que changer la profondeur de champ aurait amélioré cette photo ?

Contraste Netteté et piqué

Essentiel en noir et blanc mais aussi sur les photos couleur

En adéquation avec le ressenti de la photo ?

Couleurs et balance des blancs

Des couleurs ternes ou erronées sont probablement des problèmes techniques.

L’éclairage

En association avec l’exposition. L’éclairage est-il intéressant ? Les ombres? Les zones sombres et éclairées ? Si la photo est faite avec de l’éclairage rapporté du style Studio de Rue alors est-ce convaincant ? Auriez-vous utilisé un éclairage plus dur ? Plus doux ?

La post production

Est-ce convaincant ? Les retouches si elles ont été faites sont-elles réalistes (ex : HDR)

Capture du mouvement

En association avec la netteté et le piqué : la durée d’obturation est-elle idéale pour la capture du mouvement ?

Le Bokeh

La beauté du flou d’arrière-plan

 

2- Interprétation

La question principale est la suivante : « De quelle manière cette photo me parle ? », ou encore : « Qu’est-ce que le photographe a voulu dire ? », « Quel message veut-il faire passer ? » L’interprétation est purement personnelle et dépend du regard et du vécu de chacun.

Message

Le message que la (le) photographe tente de faire passer est-il net ? Ses choix (esthétique, technique) sont-ils au service de son image ?

Même si le sujet choisi ne me plaît pas ou ne me « parle » pas, quel(s) aspect(s) la (le) photographe a-t-elle (il) pourtant réussi (ou non) à valoriser ?

Quelle impression, quelle symbolique se dégage de l’image ?

Originalité et le choix du sujet

Une nouvelle façon de traiter un sujet ou une photo comme vous en avez déjà vu à de nombreuses reprises ?

Simplicité

Souvent une photo avec un seul sujet – ou une seule histoire – aura un impact bien plus fort qu’une photo « fouillis ». C’est l’histoire de l’arbre et de la forêt. La photo serait-elle plus forte si on enlevait quelque chose ?

Une histoire

La photo raconte-elle une histoire, ou une partie d’histoire ? Le message du photographe est-il clair ?

La composition de l’image est-elle au service de l’histoire ? Un meilleur cadrage pourrait-il améliorer encore cette photo ? Cadrage horizontal / vertical / panoramique? Cadrage serré / cadrage large ?

En espérant que cela vous aura apporté quelque chose.

Bien à vous

Vous aimerez aussi...