HERGO

Nous apprenons la triste nouvelle du décès d’Hergo.

 

Animateur depuis 1997 à Objectif Image Paris et intervenant pour Objectif Image,

Je l’ai rencontré la première fois en 2006 mais il animait depuis déjà plusieurs années “L’université de la photo d’auteurs” au club de Paris.

 

Il a ensuite insufflé une nouvelle dynamique à Paris en proposant une réunion non technique et rassemblant toutes les activités photo, vidéo et audiovisuelle, les Mardi d’OI.

Une excellente ambiance créative et conviviale est née de cette initiative et nous ne le remercierons jamais assez.

Il nous a fait le plaisir de venir inaugurer  le Salon National 2019 à Paris comme invité d’honneur avec deux photos qui ont rejoint la collection de Prestige d’Objectif Image.

En 2017 la revue

Images lui a consacré la couverture du numéro 67 et un portfolio.

Je me souviens de la préparation de ce numéro avec Christelle, la découverte des portfolios et le choix difficile de la sélection finale.

Ȧ la parution, tout le monde en a été satisfait. Merci Hergo d’avoir permis la réalisation de ce beau projet !

Bon vent l’ami dans un monde que l’on dit meilleur !

Pour terminer  quelques citations d’Hergo dans la revue Image

« Si à 20 ans on se pose la question : que faire de sa jeunesse ? En entrant comme par surprise dans sa 65e année, on peut s’interroger sur bien des aspects de la vie et en l’occurrence sur la représentation de son corps. »

« Jusqu’à ce jour, j’ai toujours photographié l’autre, la rencontre, l’intime et la singularité ; cette quête insatiable et son évolution comblaient largement mes velléités existentielles. »

« Ȧ présent, je retourne l’objectif sur ma présence pour en interroger sa représentation. »

« Ȧ cette étape de la vie, tout semble se bousculer avec l’âge si vite arrivé et la menace de la maladie bien installée. »

 

« Alors place aux imaginaires

… ce sera « BODY TALKING »

« Face à un avenir étriqué, j’opte pour des postures burlesques et libérées, laissant ainsi la part belle à la présence corporelle ; l’autoportrait devient mon sujet de l’année. »

« Le masque affuble le corps d’une identité brouillée, la condition humaine est malmenée, je peux ainsi transgresser la notion d’âge mais aussi passer d’un sexe à un autre ; l’ambiguïté est de mise et la diversion de rigueur dans la tentative de perturber les échéances à venir. »

Hergo

Juillet 2016

Vous aimerez aussi...