Et si on allait voir !

Imran-Qureshi-You-Who-Are-U-Love-and-My-Lifes-Enemy-Too-2015-Acrylic-paint-on-canvas-1981-x-4648

 

«Idea of landscape », Imran Qureschi, Galerie Thaddaeus Ropac
Du 12 septembre au 17 octobre 2016, entrée libre

Dès l’entrée de la belle galerie Thaddaeus Ropac (Paris, 3e), une grande fresque de sang vous éclabousse le visage. Et c’est ainsi ; la peinture à la beauté trouble du jeune artiste pakistanais Imran Qureschi vous saisira tout au long de l’exposition présentée sur trois étages. Pourquoi ? Peut-être parce que les impacts qui semblent de chairs sont composés de multiples fleurs délicates et fragiles dessinées patiemment sur des fonds blancs, or ou colorés. Un mélange imparable de violence et de préciosité, de vie et de mort.

Imran Qureschi, star montante de la peinture sur la scène mondiale, est professeur de miniatures à l’école des beaux-arts de Lahore. Deux petites peintures dans l’exposition évoquent cet art élégant de l’enluminure des livres et manuscrits moghols. Une partie de son inspiration plonge dans l’art de l’Islam ancien. Mais le rouge sang omniprésent dans sa peinture abstraite parle bien de la violence du monde d’aujourd’hui. Et d’espoir aussi avec ses entrelacs de fleurs et végétaux.

 
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme, 75003 Paris-marais
http://ropac.net/place_current_exhibitions/paris-marais

Article de presse, 2013.
http://www.lapresse.ca/arts/arts-visuels/201309/23/01-4692323-lartiste-imran-qureshi-expose-ses-fleurs-de-sang.php

Vous aimerez aussi...