Changement d’exposition à la Poterne

Le lundi 7 octobre vous êtes invités pour l’accrochage de la nouvelle exposition « Atelier Bénédicte autour de R. Frank » à partir de 15h.

D’ores et déjà, Denis a préparé une boîte dans la salle d’impression pour accueillir vos œuvres.

Les thématiques traitées sont :

  1. « Inventer un langage dans la photographie, et pas uniquement avec la photographie ». Faites 10 photographies en n’hésitant pas à sortir des règles académiques d’une bonne photo : instant choisi, composition équilibrée, lumière pondérée, sujet lisible. La question n’est pas « quoi photographier » mais « comment photographier ».
  2. « L’esprit d’un travail peut venir d’une inspiration qui va contre l’image » Robert Frank ; Un thème choisi collectivement : lequel ? Faites 10 photographies en appliquant des « recettes » ou règles d’un travail artistique que vous admirez (réf. Votre questionnaire): un peintre, un photographe, un chorégraphe, un écrivain, un architecte … « pourquoi j’aime le travail de cet artiste ?».
  3. «Je continue à faire les mêmes images encore et encore. J’essaie toujours de voir l’intérieur à l’extérieur. J’essaie de dire quelque chose qui est vrai ». Robert Frank. Proposez un « montage » à la mode de Robert Franck : mélangez des photos de « reportages » ou « séries » différents. Faites en un objet cohérent (forme, couleur, sens?).
  4. Robert Franck reste encore aujourd’hui le petit immigrant européen parti pour l’Amérique ; ce regard particulier. Cherchez un trait, une expérience, une histoire personnelle, etc. qui vous définirait. En quoi cela pourrait influer dans votre travail photographique ? Quelle serait votre singularité ? Proposez 5 photos.
  5. « Il y a une chose que la photographie doit contenir, l’humanité du moment. Ce type de photographie est le réalisme. Mais le réalisme n’est pas suffisant – il doit y avoir une vision, et les deux, ensemble, peuvent faire une bonne photographie. Robert Frank ». L’humanité du moment … Quelle est celle que vous percevez, vous, aujourd’hui ? Quelle en est votre vision ? Proposez 5 photos .
  6. « Je préfère marcher sur les bords plutôt qu’au milieu de la route. » R. Franck. « Marcher sur les bords de la route », ce serait quoi pour vous ? Proposez 5 photos .
  7. « Il faut aborder ces films, comme si Robert Frank était peintre et qu’il nous invitait à le visiter dans son studio. On y découvrirait des esquisses, des toiles inachevées, des toiles rejetées, des toiles en chantier. Proposez 5 photos .
  8. « En un mot : un lieu de création, un peu désordonné sans doute, mais vivant. Et on ne se sentirait pas obligé de porter un jugement critique sur la production de l’artiste ; nous apprécierions plutôt le fait d’être admis en ce lieu où tout est possible ». Robert Daudelin, 2015. «Un lieu de création, un peu désordonné, mais vivant (…) où tout est possible » ; Proposez 5 photos .
  9. « Je suis persuadé que l’influence de Paul Klee sur le tout jeune Frank a été déterminante : concentration des formats, économie des formes, frôlements littérature-arts visuels ». Arnaud Claass, Essai sur Robert Frank, 2018. «Concentration des formats, économie des formes, frôlements littérature-arts visuels ». Proposez 5 photos . (Donner les petits catalogues Hors limites pour projet de cahiers/livres)
  10. «Il y a toujours une lueur d’espoir qui scintille dans la vision des humains de Robert Frank». Clémentine Mercier (Libération). « Quelle est votre lueur d’espoir qui scintille ? ». Proposez 5 photos .

Vous aimerez aussi...